Contactez-nous

Définition de l’hypnothérapie

L’Hypnose fait peur et attire à la fois.

On réduit souvent l’Hypnose à celle des spectacles, où l’artiste fait croire qu’il a des « super pouvoirs » et qu’il est capable de transformer n’importe qui en pantin… L’hypnose de cirque, de spectacle, le pendule de l’hypnotiseur, les yeux du serpent dans le Livre de la jungle, ont contribué à donner une image délétère de l’Hypnose, une image inquiétante de perte de contrôle et de manipulation.

Tout comme en magie et au cinéma, l’artiste crée une illusion. Pourtant il ne s’agit là que de la plus petite facette de l’Hypnose : une poignée d’hypnotiseurs de music-hall face à des milliers d’hypnothérapeutes travaillant au quotidien à aider ceux qui en ont besoin.

Depuis son origine, l’Hypnose a été développée par les thérapeutes pour les patients.

Le Pr. Hyppolite Bernheim (médecine) inventa le terme de psychothérapie en 1891 pour l’Hypnose, c’était le soin par la suggestion hypnotique.

L’Hypnose a toujours eu pour vocation d’aider, elle permet d’utiliser efficacement nos ressources profondes et ainsi de guérir naturellement, de vivre mieux. Elle consiste à aider des personnes à aller mieux uniquement par la parole.

Le mot Hypnose a deux sens : l’état modifié de conscience (hypnose) et la technique (Hypnose) qui permet de créer et d’utiliser cet état.

Selon le dictionnaire Larousse, l’hypnose est « un état de conscience particulier, entre la veille et le sommeil, provoqué par la suggestion. »

L’hypnose serait alors une capacité innée de notre cerveau à aller vers un mode de fonctionnement différent, vers une forme de dissociation, c’est à dire d’avoir de manière simultanée une activité mentale consciente et une activité mentale inconsciente. Phénomène naturel qui peut être amplifié par un praticien ou par de l’autohypnose et ce dans un objectif défini par le sujet.

Toute personne peut consulter, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées