Dans certaines étapes de votre vie, vous avez peut-être rencontré des événements qui vous ont causé des blessures profondes. Ces sentiments et ces émotions peuvent être tellement profonds et enfouis en vous qu’ils ne peuvent pas se dire avec des mots et se caractérisent ou se manifestent plutôt par des agis et des gestes. Les angoisses archaïques sont généralement issues des réalisations précoces à une époque du développement psychique où le langage n’était pas encore accessible à l’enfant.

Dans cet article, Anne Leclancher, votre psychologue, sophrologue et hypnothérapeute, vous en dit plus sur les angoisses archaïques et leurs répercussions.

Qu’est-ce qui cause les angoisses archaïques ?

Les causes des angoisses archaïques sont complexes et profondes. Elles se développent de manière inconsciente. Dans certains cas, elles sont provoquées par un manque de sécurité intérieure ou par un conflit intérieur qui s’enracine dans le passé infantile et ces sentiments d’insécurité grandissent avec vous lorsque vous n’avez pas suffisamment de repères ou pas assez d’affection.

Ce débordement d’émotions est une réactivation qui survient suite à une situation de détresse vécue durant votre enfance. Par exemple, il peut s’agir de la crainte de l’abandon.

Comme les angoisses archaïques apparaissent très tôt dans l’enfance, elles peuvent persister dans la vie adulte et notamment dans le cadre du fonctionnement psychotique. Ce type d’angoisse peut prendre des formes très variées et créer des perturbations dans vos relations et dans votre façon de faire face à certaines situations.

danger. De ce fait, pendant une crise d’angoisse, votre rythme cardiaque s’accélère, votre respiration devient de plus en plus rapide et en conséquence le niveau d’oxygène et de sang augmente dans votre corps.

Ces réactions peuvent être considérées comme normales et même légitimes quand vous faites face à certaines situations, mais quand les crises d’angoisse se déclenchent sans de réels facteurs de danger cela devient beaucoup plus problématique. En effet, les crises fréquentes démontrent que votre cerveau n’arrive plus à faire la différence entre des menaces réelles et des menaces perçues. Afin de mieux gérer ces situations, il est donc important d’apprendre à maîtriser des exercices de relaxation pour calmer vos angoisses.

Pourquoi voir un spécialiste pour gérer les angoisses archaïques ?

Une angoisse quasiment permanente est toujours problématique. Il est possible d’accepter une angoisse persistante sur quelques semaines, dans un contexte la justifiant, mais dès lors qu’elle perdure pendant plusieurs mois, ou hors de tout contexte générateur d’anxiété, il devient important de s’alarmer et de consulter un spécialiste.

La psychothérapie peut vous aider à soigner vos angoisses avec des techniques telles que thérapies cognitives et comportementales. Ainsi pour corriger les fausses impressions de danger imminent, votre psychologue Anne Leclancher peut vous exposer à des situations qui déclenchent vos angoisses pour vous aider à mieux les contrôler tout en respectant votre rythme et vos capacités.

De plus, en tant que professionnel, votre psychologue peut également vous proposer plusieurs types de traitements dits naturels qui peuvent grandement vous aider comme des méthodes de relaxation pour gérer vos angoisses, la régulation ventilatoire pour apprendre à maîtriser le rythme et l’amplitude de la respiration et la gestion des émotions.

Anne Leclancher vous accompagne dans la gestion de vos émotions

Avoir un accompagnement et un suivi pour vous aider à gérer vos émotions est très important pour que vous puissiez pleinement profiter de la vie et de vos proches.

Spécialisée dans plusieurs domaines comme les troubles du sommeil, l’accompagnement des troubles à l’adolescence, l’accompagnement à la périnatalité et la problématique des acouphènes, Anne Leclancher propose différents types de séances pour les particuliers et les professionnels.

Professionnelle et à l’écoute, elle saura vous donner des conseils personnalisés et vous aider à vous épanouir.

Pour avoir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter votre spécialiste.